Office des vêpres

du jour

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Tu les sauvais, mais ils ne t’ont pas vu.

G. de Lioncourt — CNPL

Tu les sauvais, mais ils ne t’ont pas vu.
Qu’était pour eux le fils du charpentier ?
Sur la colline ils t’ont abandonné,
toi, Dieu vivant, qu’ils n’ont pas reconnu.

Ils n’ont su voir qu’un homme rejeté,
ils ont moqué le faux prophète mort,
ils ont plongé la lance dans ton corps,
ils n’ont pas vu l’espoir qui se levait.

Ils n’ont pas vu le signe sur ta main,
la main crispée du Maître et créateur
qui bénissait le monde des pécheurs ;
ils n’ont pas vu mourir le Saint des saints.

Vienne le jour de toute Vérité
où nous aurons enfin les yeux ouverts
sur cette grâce et cet amour offerts.
Vienne le jour du Christ en majesté !

Antienne

J’ai subi tous leurs outrages ; mais le Seigneur est avec moi comme un héros puissant.

Psaume : 48 - I

2 Écoutez ceci, tous les peuples,
entendez bien, habitants de l'univers,
3 gens illustres, gens obscurs,
riches et pauvres, tous ensemble.

4 Ma bouche dira des paroles de sagesse,
les propos clairvoyants de mon cœur ;
5 l'oreille attentive aux proverbes,
j'exposerai sur la cithare mon énigme.

6 Pourquoi craindre aux jours de malheur
ces fourbes qui me talonnent pour m'encercler,
7 ceux qui s'appuient sur leur fortune
et se vantent de leurs grandes richesses ?

8 Nul ne peut racheter son frère
ni payer à Dieu sa rançon :
9 aussi cher qu'il puisse payer,
toute vie doit finir.

10 Peut-on vivre indéfiniment
sans jamais voir la fosse ?
11 Vous voyez les sages mourir :
comme le fou et l'insensé ils périssent,
laissant à d'autres leur fortune.

12 Ils croyaient leur maison éternelle, +
leur demeure établie pour les siècles ;
sur des terres ils avaient mis leur nom.

R/ 13 L'homme comblé ne dure pas :
il ressemble au bétail qu'on abat.

Antienne

Délivre-moi, Seigneur, sois mon garant quand tous mes amis m’abandonnent.

Psaume : 48 - II

14 Tel est le destin des insensés
et l'avenir de qui aime les entendre :
15 troupeau parqué pour les enfers
et que la mort mène paître.

À l'aurore, ils feront place au juste ;
dans la mort, s'effaceront leurs visages :
   pour eux, plus de palais !
16 Mais Dieu rachètera ma vie aux griffes de la mort :
c'est lui qui me prendra.

17 Ne crains pas l'homme qui s'enrichit,
qui accroît le luxe de sa maison :
18 aux enfers il n'emporte rien ;
sa gloire ne descend pas avec lui.

19 De son vivant, il s'est béni lui-même :
« On t'applaudit car tout va bien pour toi ! »
20 Mais il rejoint la lignée de ses ancêtres
qui ne verront jamais plus la lumière.

R/ 21 L'homme comblé qui n'est pas clairvoyant
ressemble au bétail qu'on abat.

Antienne

Toi qui fus immolé, Seigneur, tu nous as rachetés pour Dieu, au prix de ton sang.

Psaume : CANTIQUE (Ap 4-5)

4.11Tu es digne, Seigneur notre Dieu, *
de recevoir
   l'honneur, la gloire et la puissance.

C'est toi qui créas l'univers ; *
tu as voulu qu'il soit :
   il fut créé.

5.9Tu es digne, Christ et Seigneur, *
de prendre le Livre
   et d'en ouvrir les sceaux.

Car tu fus immolé, +
rachetant pour Dieu, au prix de ton sang, *
des hommes de toute tribu,
   langue, peuple et nation.

10 Tu as fait de nous, pour notre Dieu,
   un royaume et des prêtres, *
et nous régnerons sur la terre.

12 Il est digne, l'Agneau immolé, +
de recevoir puissance et richesse,
   sagesse et force, *
honneur, gloire et louange.

Parole de Dieu : 1 Co 1, 27b-30

Ce qu’il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est rien, voilà ce que Dieu a choisi pour détruire ce qui est quelque chose, afin que personne ne puisse s’enorgueillir devant Dieu. C’est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes dans le Christ Jésus, qui a été envoyé par lui pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification, notre rédemption.

Répons

R/ Il n’avait ni beauté, ni éclat.


* Par ses souffrances, nous sommes guéris.


V/ Il était méprisé, abandonné. *


V/ C’était nos souffrances qu’il portait. *


Antienne

J’ai le pouvoir de donner ma vie, j’ai le pouvoir de la reprendre.

Cantique de Marie (Lc 1)

47 Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

48 Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

50 Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent ;

51 Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.

53 Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

54 Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

55 de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

Intercession

Regardons celui que nous avons transpercé, et confessons notre foi :


R/ Vraiment, tu es le Fils de Dieu !

Béni sois-tu, Sauveur du genre humain, pour ta passion glorieuse :
— ton sang nous a rachetés.


De ton côté ouvert d’où jaillit l’eau vive, 
— répands l’Esprit sur tous les hommes.


Tu envoies au monde des témoins de ta résurrection :
— qu’ils proclament ta croix victorieuse.


Christ en agonie jusqu’à la fin du monde,
— n’oublie pas les membres souffrants de ton Corps.


Toi qui es sorti vivant du tombeau,
— éveille ceux qui se sont endormis dans la mort.


Notre Père

Oraison

Aide-nous, Dieu éternel et tout-puissant, à célébrer les mystères de la passion du Seigneur de telle sorte que nous obtenions le pardon.