Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Comment es-tu foyer de feu

Syméon le Nv. Théo (adapt. J.F Frié) — Levain

Comment es-tu foyer de feu
   et fraîcheur de la fontaine,
une brûlure, une douceur
   qui rend saines nos souillures ?

Comment fais-tu de l'homme un dieu,
   de la nuit une lumière,
et des abîmes de la mort
   tires-tu la vie nouvelle?

Comment la nuit vient-elle au jour ?
   Peux-tu vaincre les ténèbres,
porter ta flamme jusqu'au cœur
   et changer le fond de l'être ?

Comment n'es-tu qu'un avec nous,
   nous rends-tu fils de Dieu même ?
Comment nous brûles-tu d'amour
   et nous blesses-tu sans glaive ?

Comment peux-tu nous supporter,
   rester lent à la colère,
et de l'ailleurs où tu te tiens
   voir ici nos moindres gestes ?

Comment de si haut et de si loin
   ton regard suit-il nos actes ?
Ton serviteur attend la paix,
   le courage dans les larmes !

Psaume : 135 - I

1 Rendez grâce au Seigneur : il est bon,
éternel est son amour !
2 Rendez grâce au Dieu des dieux,
éternel est son amour !
3 Rendez grâce au Seigneur des seigneurs,
éternel est son amour !

4 Lui seul a fait de grandes merveilles,
éternel est son amour !
5 lui qui fit les cieux avec sagesse,
éternel est son amour !
6 qui affermit la terre sur les eaux,
éternel est son amour !

7 Lui qui a fait les grands luminaires,
éternel est son amour !
8 le soleil qui règne sur le jour,
éternel est son amour !
9 la lune et les étoiles, sur la nuit,
éternel est son amour !

Psaume : 135 - II

10 Lui qui frappa les Égyptiens dans leurs aînés,
éternel est son amour !
11 et fit sortir Israël de leur pays,
éternel est son amour !
12 d’une main forte et d’un bras vigoureux,
éternel est son amour !

13 Lui qui fendit la mer Rouge en deux parts,
éternel est son amour !
14 et fit passer Israël en son milieu,
éternel est son amour !
15 y rejetant Pharaon et ses armées,
éternel est son amour !

Psaume : 135 - III

16 Lui qui mena son peuple au désert,
éternel est son amour !
17 qui frappa des princes fameux,
éternel est son amour !
18 et fit périr des rois redoutables,
éternel est son amour !

19 Séhon, le roi des Amorites,
éternel est son amour !
20 et Og, le roi de Basan,
éternel est son amour !

21 pour donner leur pays en héritage,
éternel est son amour !
22 en héritage à Israël, son serviteur,
éternel est son amour !

23 Il se souvient de nous, les humiliés,
éternel est son amour !
24 il nous tira de la main des oppresseurs,
éternel est son amour !

25 À toute chair, il donne le pain,
éternel est son amour !
26 Rendez grâce au Dieu du ciel,
éternel est son amour !

Verset

V/ Fais-moi connaître, Seigneur, tes voies.
Enseigne-moi tes sentiers.

Lecture : Portrait de Salomon (Si 47, 12-25)

12 Après David se leva un fils plein de savoir ; grâce à son père, il vécut en toute tranquillité.
13 Salomon connut un règne paisible, et Dieu lui accorda la sécurité alentour, pour qu’il élève une maison consacrée à son nom et qu’il établisse un sanctuaire à jamais.
14 Comme tu étais sage dans ta jeunesse ! Tel un fleuve, tu débordais d’intelligence ;
15 ta pensée s’est répandue par toute la terre, que tu as remplie d’énigmes et de paraboles.
16 Ta renommée est parvenue jusqu’aux îles lointaines. Tu as été aimé parce que tu étais pacifique.
17 Tes chants, tes proverbes, tes paraboles et tes interprétations ont fait l’admiration du monde entier.
18 Au nom du Seigneur Dieu, celui qui est appelé le Dieu d’Israël, tu as amassé l’or, comme de l’étain et, comme du plomb, tu as accumulé l’argent.
19 Mais tu t’es vautré dans le plaisir avec les femmes et tu as été asservi dans ton corps.
20 Tu as terni ta gloire, tu as profané ta race, au point d’amener la colère sur tes enfants et provoquer des regrets par ta folie.
21 Ainsi la souveraineté fut partagée en deux et d’Éphraïm sortit un royaume rebelle.
22 Mais le Seigneur ne renonce pas à sa miséricorde, il ne détruit aucune de ses œuvres, il ne fait pas disparaître les descendants de son élu, il ne supprime pas la postérité de qui l’a aimé. À Jacob il a donné un reste, à David, un rejeton issu de lui.
23 Salomon reposa avec ses pères, laissant après lui, parmi sa descendance, le plus fou du peuple, un homme dénué d’intelligence, Roboam, qui, par sa décision, poussa le peuple à la révolte. Quant à Jéroboam, fils de Nebath, il fit pécher Israël ; c’est lui qui fit prendre à Éphraïm le chemin du péché.
24 Et tant se multiplièrent leurs péchés qu’ils furent déportés de leur pays.
25 Ils s’adonnèrent à tout ce qui est mal jusqu’à ce que vienne sur eux le châtiment.

Répons

R/ Les dons et l'appel de Dieu
sont sans repentance.

Dieu ne renonça jamais à sa miséricorde
et n'effaça aucune de ses paroles.

Dieu n'a pas refusé à son élu une postérité,
il n'a jamais renié la race de celui qu'il avait aimé.

VIE DE S. HENRI PAR UN AUTEUR ANCIEN

Lorsque le bienheureux serviteur de Dieu eut reçu l’onction royale, il ne s’enferma pas dans les limites de sa royauté temporelle : pour remporter la couronne de l’immortalité, il se disposa à militer sous le souverain Roi, car le servir, c’est régner. Il déploya la plus grande activité pour faire progresser la religion ; il se mit à pourvoir les églises de propriétés et à développer considérablement leur décoration. Il fonda l’évêché de Bamberg entièrement sur son domaine, lui donna pour titulaires les Apôtres Pierre et Paul et le glorieux martyr saint Georges, et il le rattacha par un contrat spécial à la sainte Église Romaine, afin de rendre au premier siège de la chrétienté l’honneur qui lui revient par institution divine, afin aussi d’affermir cette fondation par un tel patronage.

« Henri, roi par la bonté de la Providence divine, à tous les enfants de l’Église, présents et futurs. La Sainte Écriture, dont les instructions sont très salutaires, nous donne cet enseignement et cet avertissement : nous devons abandonner les biens transitoires et mettre au second plan les avantages terrestres pour nous efforcer d’obtenir au ciel le séjour qui ne finira pas. En effet, la gloire présente est fugitive et creuse si, en la possédant, on néglige de penser à l’éternité céleste. Mais la divine miséricorde a préparé un remède pour le genre humain quand elle nous a donné la richesse terrestre pour nous permettre d’acquérir une place dans la patrie du ciel.

Nous vous rappelons cette bonté divine, nous savons que nous avons été élevé à la dignité royale par une condescendance gratuite de la divine miséricorde. Aussi jugeons-nous convenable non seulement d’embellir les églises construites par nos prédécesseurs, mais encore d’en édifier de nouvelles pour la plus grande gloire de Dieu et de les honorer par des présents qui témoignent de notre dévotion et de notre reconnaissance. C’est pourquoi nous voulons prêter une oreille attentive aux préceptes du Seigneur et obéir aux appels de Dieu ; la générosité divine nous ayant comblé de ses trésors, nous désirons les placer dans le ciel où les voleurs ne percent ni ne dérobent, où ni la rouille ni les mites ne font de ravages : et maintenant que nous nous rappelons ce que nous y avons amassé, notre cœur se tourne de plus en plus souvent vers lui avec désir et amour.

Aussi voulons-nous faire connaître à tous les fidèles que nous avons fait d’un lieu de notre patrimoine, appelé Bamberg, le siège principal de l’épiscopat. Nous voulons qu’on y érige un monument en mémoire de nous-même et de notre famille, et qu’on y célèbre continuellement le sacrifice de salut pour tous les vrais croyants. »

Répons

R/ Le Seigneur sait délivrer de l’épreuve
les hommes au cœur fidèle.

Puisque l’Esprit est notre vie,
laissez-vous conduire par l’Esprit.

Qui sème dans l’Esprit
récoltera de l’Esprit la vie nouvelle.

Oraison

Seigneur Dieu, tu as comblé de ta grâce saint Henri et son épouse sainte Cunégonde, pour qu’ils remplissent avec sagesse leur mission terrestre, et tu les as élevés à la gloire du ciel ; accorde-nous de vivre comme eux dans la foi, l’espérance et la charité, en faisant grandir ton Royaume sur terre, pour obtenir un jour la récompense éternelle. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec toi dans l’unité du Saint-Esprit, Dieu, pour les siècles des siècles.