Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Comment es-tu foyer de feu

Syméon le Nv. Théo (adapt. J.F Frié) — Levain

Comment es-tu foyer de feu
   et fraîcheur de la fontaine,
une brûlure, une douceur
   qui rend saines nos souillures ?

Comment fais-tu de l'homme un dieu,
   de la nuit une lumière,
et des abîmes de la mort
   tires-tu la vie nouvelle?

Comment la nuit vient-elle au jour ?
   Peux-tu vaincre les ténèbres,
porter ta flamme jusqu'au cœur
   et changer le fond de l'être ?

Comment n'es-tu qu'un avec nous,
   nous rends-tu fils de Dieu même ?
Comment nous brûles-tu d'amour
   et nous blesses-tu sans glaive ?

Comment peux-tu nous supporter,
   rester lent à la colère,
et de l'ailleurs où tu te tiens
   voir ici nos moindres gestes ?

Comment de si haut et de si loin
   ton regard suit-il nos actes ?
Ton serviteur attend la paix,
   le courage dans les larmes !

Psaume : 135 - I

1 Rendez grâce au Seigneur : il est bon,
éternel est son amour !
2 Rendez grâce au Dieu des dieux,
éternel est son amour !
3 Rendez grâce au Seigneur des seigneurs,
éternel est son amour !

4 Lui seul a fait de grandes merveilles,
éternel est son amour !
5 lui qui fit les cieux avec sagesse,
éternel est son amour !
6 qui affermit la terre sur les eaux,
éternel est son amour !

7 Lui qui a fait les grands luminaires,
éternel est son amour !
8 le soleil qui règne sur le jour,
éternel est son amour !
9 la lune et les étoiles, sur la nuit,
éternel est son amour !

Psaume : 135 - II

10 Lui qui frappa les Égyptiens dans leurs aînés,
éternel est son amour !
11 et fit sortir Israël de leur pays,
éternel est son amour !
12 d’une main forte et d’un bras vigoureux,
éternel est son amour !

13 Lui qui fendit la mer Rouge en deux parts,
éternel est son amour !
14 et fit passer Israël en son milieu,
éternel est son amour !
15 y rejetant Pharaon et ses armées,
éternel est son amour !

Psaume : 135 - III

16 Lui qui mena son peuple au désert,
éternel est son amour !
17 qui frappa des princes fameux,
éternel est son amour !
18 et fit périr des rois redoutables,
éternel est son amour !

19 Séhon, le roi des Amorites,
éternel est son amour !
20 et Og, le roi de Basan,
éternel est son amour !

21 pour donner leur pays en héritage,
éternel est son amour !
22 en héritage à Israël, son serviteur,
éternel est son amour !

23 Il se souvient de nous, les humiliés,
éternel est son amour !
24 il nous tira de la main des oppresseurs,
éternel est son amour !

25 À toute chair, il donne le pain,
éternel est son amour !
26 Rendez grâce au Dieu du ciel,
éternel est son amour !

Verset

V/ Fais-moi connaître, Seigneur, tes voies.
Enseigne-moi tes sentiers.

Lecture : Calendrier juif (Dt 16, 1-17)

01 Observe le mois des Épis et célèbre la Pâque pour le Seigneur ton Dieu, car c’est au mois des Épis que le Seigneur ton Dieu t’a fait sortir d’Égypte, durant la nuit.
02 Tu feras le sacrifice de la Pâque pour le Seigneur ton Dieu avec du petit et du gros bétail, dans le lieu choisi par le Seigneur ton Dieu pour y faire demeurer son nom.
03 Tu n’y mangeras pas de pain levé ; mais là, pendant sept jours, tu mangeras des pains sans levain – un pain de misère – car c’est en toute hâte que tu es sorti du pays d’Égypte : ceci, pour faire mémoire, tous les jours de ta vie, de ce jour où tu sortis du pays d’Égypte.
04 Pendant sept jours, on ne verra pas chez toi de levain, sur tout ton territoire ; rien de la chair que tu auras sacrifiée le soir du premier jour ne sera conservé jusqu’au lendemain matin.
05 Tu ne pourras pas sacrifier la Pâque dans n’importe laquelle des villes que te donne le Seigneur ton Dieu,
06 mais c’est au lieu choisi par le Seigneur ton Dieu pour y faire demeurer son nom que tu sacrifieras la Pâque, le soir, au coucher du soleil, au moment précis où tu sortis d’Égypte.
07 Tu la feras cuire et tu la mangeras au lieu choisi par le Seigneur ton Dieu, puis tu t’en retourneras au matin, et tu regagneras tes tentes.
08 Pendant six jours, tu mangeras des pains sans levain ; le septième jour, ce sera la clôture de la fête pour le Seigneur ton Dieu, et tu ne feras aucun travail.
09 Tu compteras sept semaines : dès que la faucille commence à couper les épis, tu commenceras à compter les sept semaines.
10 Puis tu célébreras la fête des Semaines en l’honneur du Seigneur ton Dieu, avec l’offrande volontaire que fera ta main ; ton offrande sera à la mesure de la bénédiction du Seigneur ton Dieu.
11 Tu te réjouiras en présence du Seigneur ton Dieu, au lieu choisi par le Seigneur ton Dieu pour y faire demeurer son nom, et avec toi se réjouiront ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, le lévite qui réside dans ta ville, l’immigré, l’orphelin et la veuve qui sont au milieu de toi.
12 Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte, et tu veilleras à pratiquer ces décrets.
13 La fête des Tentes, tu la célébreras pendant sept jours, lorsque tu auras rentré le produit de ton aire à grain et de ton pressoir.
14 Tu la fêteras dans la joie, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, le lévite et l’immigré, l’orphelin et la veuve qui résident dans ta ville.
15 Durant sept jours, tu célébreras la fête en l’honneur du Seigneur ton Dieu au lieu choisi par le Seigneur ; car le Seigneur ton Dieu t’aura béni dans toutes tes récoltes et dans tous tes travaux, et tu seras rempli de joie.
16 Trois fois par an – à la fête des Pains sans levain, à la fête des Semaines et à la fête des Tentes –, tous les hommes paraîtront devant la face du Seigneur ton Dieu, au lieu qu’il aura choisi. Ils ne paraîtront pas les mains vides devant la face du Seigneur,
17 mais chacun fera, de sa main, un don à la mesure de la bénédiction que le Seigneur ton Dieu aura donnée.

Répons

R/ le Christ, notre Pâque, a été immolé,
alléluia, alléluia.

Célèbre la fête en partageant ton pain,
un pain sans levain, signe de pureté.

Souviens-toi, tous les jours de ta vie,
du jour où tu sortis du pays de servitude.

Réjouis-toi en présence du Seigneur,
au lieu qu'il a choisi pour y résider.

 

HOMÉLIE DE S. JEAN CHRYSOSTOME À LA LOUANGE DE PAUL

La prison où demeurait saint Paul était pour lui comme le ciel même, et il accueillait les blessures des fouets avec plus de plaisir qu'on ne saisit le prix remporté à la course ; il n'aimait pas moins ses épreuves que des récompenses, car il les considérait comme des récompenses, et c'est pour cela qu'il les appelait une grâce. Remarquons-le c'était une récompense que s'en aller pour être avec le Christ ; tandis que demeurer dans ce monde, c'était le combat ; et pourtant, il dit qu'il préfère à la récompense le combat, qui est plus nécessaire. Être maudit, séparé du Christ, c'était cela le combat et l'épreuve, c'était même bien davantage ; être avec lui, c'était la récompense. Mais, à cause du Christ, Paul a choisi le combat plutôt que la récompense.

On dira peut-être que tout cela lui était doux, à cause du Christ. Je le reconnais aussi, car ce qui est pour nous cause de tristesse produisait en lui un grand plaisir. Mais peu importent les dangers et les autres misères. Il se trouvait dans cette tristesse continuelle qui lui fait dire : Qui est faible sans que je sois faible ? Qui vient à tomber sans qu'un feu me brûle ? ~

Je vous exhorte à ne pas admirer seulement, mais aussi à imiter ce modèle de vertu, car c'est ainsi que nous pourrons participer à sa victoire.

Si tu es étonné d'entendre dire qu'il suffit de suivre le même chemin pour obtenir le même succès, écoute-le parler de lui-même : Je me suis bien battu, j'ai tenu jusqu'au bout de la course, je suis resté fidèle. Je n'ai plus qu'à recevoir la récompense du vainqueur ; dans sa justice, le Seigneur, le juge impartial, me la remettra en ce jour-là. Non pas seulement à moi, mais aussi à ceux qui désirent sa venue. Tu vois comment il nous appelle tous à partager son sort. Et puisque cela est offert à tous, nous devons tous nous efforcer de mériter ces biens qui nous sont promis.

Ne regardons pas seulement en saint Paul l'éminence et l'ampleur de ses hauts faits, mais aussi la vigueur de son désir qui l'a fait parvenir à une telle grâce, alors qu'il est de la même nature que nous, partageant avec nous toutes ses ressources. Ainsi les exploits les plus ardus nous paraîtront faciles et doux et en peinant pendant cette vie brève, nous parviendrons à remporter la couronne impérissable et immortelle par la grâce et la bonté de Jésus Christ notre Seigneur, à qui appartiennent gloire et puissance, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles. Amen.

Répons

R/ En Dieu notre confiance :
il nous pourvoit de tout avec générosité.

Combats de bon combat,
conquiers la vie éternelle
à laquelle tu as été appelé.

N’amassez pas de trésors sur la terre
mais dans le ciel,
et débordez d’action de grâce.

Oraison

Dieu qui as donné à Tite et à Timothée une vertu digne des Apôtres, fais que, soutenus par leurs prières, vivant avec justice et piété dans ce monde, nous parvenions au ciel, notre patrie.