Lectures de la messe

Première lecture

« Les nations marcheront vers ta lumière » (Is 60, 1-6)

Lecture du livre du prophète Isaïe

Debout, Jérusalem, resplendis !
Elle est venue, ta lumière,
et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi.
         Voici que les ténèbres couvrent la terre,
et la nuée obscure couvre les peuples.
Mais sur toi se lève le Seigneur,
sur toi sa gloire apparaît.
         Les nations marcheront vers ta lumière,
et les rois, vers la clarté de ton aurore.
         Lève les yeux alentour, et regarde :
tous, ils se rassemblent, ils viennent vers toi ;
tes fils reviennent de loin,
et tes filles sont portées sur la hanche.
         Alors tu verras, tu seras radieuse,
ton cœur frémira et se dilatera.
Les trésors d’au-delà des mers afflueront vers toi,
vers toi viendront les richesses des nations.
         En grand nombre, des chameaux t’envahiront,
de jeunes chameaux de Madiane et d’Épha.
Tous les gens de Saba viendront,
apportant l’or et l’encens ;
ils annonceront les exploits du Seigneur.

         – Parole du Seigneur.

Cantique

(Lc 1, 46b-47, 48-49, 50-51, 52-53, 54-55)

R/ Que toutes les nations proclament Marie bienheureuse !

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais.

Deuxième lecture

Marie en prière avec les disciples dans l’attente de l’Esprit (Ac 1, 4a.5.8-9.12-13a.14)

Lecture du livre des Actes des Apôtres

Après la résurrection de Jésus,
         au cours d’un repas qu’il prenait avec ses Apôtres,
il déclara :
                   « Alors que Jean a baptisé avec l’eau,
vous, c’est dans l’Esprit Saint
que vous serez baptisés d’ici peu de jours. 
                   Vous allez recevoir une force
quand le Saint-Esprit viendra sur vous ;
vous serez alors mes témoins à Jérusalem,
dans toute la Judée et la Samarie,
et jusqu’aux extrémités de la terre. »
         Après ces paroles,
tandis que les Apôtres le regardaient, il s’éleva,
et une nuée vint le soustraire à leurs yeux.
         Alors, ils retournèrent à Jérusalem
depuis le lieu-dit « mont des Oliviers » qui en est proche,
– la distance de marche ne dépasse pas
ce qui est permis le jour du sabbat.
         À leur arrivée, ils montèrent dans la chambre haute.
         Tous, d’un même cœur, étaient assidus à la prière,
avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus,
et avec ses frères.

         – Parole du Seigneur.

Évangile

« Femme, voici ton fils » (Jn 19, 25-27)

Alléluia. Alléluia.
Béni sois-tu, Seigneur Jésus :
élevé sur la croix, tu as fait de Marie notre Mère.
Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère
et la sœur de sa mère, Marie, femme de Cléophas,
et Marie Madeleine.
         Jésus, voyant sa mère,
et près d’elle le disciple qu’il aimait,
dit à sa mère :
« Femme, voici ton fils. »
         Puis il dit au disciple :
« Voici ta mère. »
Et à partir de cette heure-là,
le disciple la prit chez lui.

         – Acclamons la Parole de Dieu.