Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Un chant rassemble dans la nuit

CFC — CNPL

Un chant rassemble dans la nuit
Les voix dispersées :
L'Église a devancé l'aurore
Et fait monter vers le Seigneur
L'espoir du monde.

L'hymne de joie et de douleurs,
Qui naît aujourd'hui
Rejoint la mystérieuse offrande,
Où Jésus Christ veut, de sa croix,
Signer l'alliance.

C'est dans le Fils que nous pouvons,
Marqués par l'Esprit,
Donner notre parole au Père,
Et c'est en lui que Dieu répond
Au cri des hommes.

Nous attendons face à l'Orient
Les signes du Jour:
Jésus doit revenir en gloire,
Et l'amour seul peut dans nos vies
Gagner sa Pâque.

Antienne

Que Dieu se lève, et ses ennemis se dispersent.

Psaume : 67 - I

2 Dieu se lève et ses ennemis se dispersent,
ses adversaires fuient devant sa face.
3 Comme on dissipe une fumée, tu les dissipes ; +
comme on voit fondre la cire en face du feu,
les impies disparaissent devant la face de Dieu.

4 Mais les justes sont en fête, ils exultent ;
devant la face de Dieu ils dansent de joie.
5 Chantez pour Dieu, jouez pour son nom, +
frayez la route à celui qui chevauche les nuées.
Son nom est Le Seigneur ; dansez devant sa face.

6 Père des orphelins, défenseur des veuves,
tel est Dieu dans sa sainte demeure.
7 À l’isolé, Dieu accorde une maison ; +
aux captifs, il rend la liberté ;
mais les rebelles vont habiter les lieux arides.

8 Dieu, quand tu sortis en avant de ton peuple,
quand tu marchas dans le désert, la terre trembla ;
9 les cieux mêmes fondirent +
devant la face de Dieu, le Dieu du Sinaï,
devant la face de Dieu, le Dieu d’Israël.

10 Tu répandais sur ton héritage une pluie généreuse,
et quand il défaillait, toi, tu le soutenais.
11 Sur les lieux où campait ton troupeau,
tu le soutenais, Dieu qui es bon pour le pauvre.

Antienne

Notre Dieu est un Dieu de délivrance : au Seigneur, les issues de la mort.

Psaume : 67 - II

12 Le Seigneur prononce un oracle,
une armée de messagères le répand :
13 « Rois en déroute, armées en déroute !
On reçoit en partage les trésors du pays.

14 « Resterez-vous au repos derrière vos murs +
quand les ailes de la Colombe se couvrent d’argent,
et son plumage, de flammes d’or,
15 quand le Puissant, là-bas, pulvérise des rois
et qu’il neige au Mont-Sombre ? »

16 Mont de Basan, divine montagne,
mont de Basan, fière montagne !
17 Pourquoi jalouser, fière montagne, +
la montagne que Dieu s’est choisie pour demeure ?
Là, le Seigneur habitera jusqu’à la fin.

18 Les chars de Dieu sont des milliers de myriades ;
au milieu, le Seigneur ; au sanctuaire, le Sinaï.
19 Tu es monté sur la hauteur, capturant des captifs, +
recevant un tribut, même de rebelles,
pour avoir une demeure, Seigneur notre Dieu.

20 Que le Seigneur soit béni !
Jour après jour, ce Dieu nous accorde la victoire.

21 Le Dieu qui est le nôtre est le Dieu des victoires,
et les portes de la mort sont à Dieu, le Seigneur.
22 À qui le hait, Dieu fracasse la tête ;
à qui vit dans le crime, il défonce le crâne.

23 Le Seigneur a dit : « Je les ramène de Basan,
je les ramène des abîmes de la mer,
24 afin que tu enfonces ton pied dans leur sang,
que la langue de tes chiens ait sa pâture d’ennemis. »

Antienne

Royaumes de la terre, chantez au Seigneur !

Psaume : 67 - III

25 Dieu, on a vu ton cortège,
le cortège de mon Dieu, de mon roi dans le Temple :
26 en tête les chantres, les musiciens derrière,
parmi les jeunes filles frappant le tambourin.

27 Rassemblez-vous, bénissez Dieu ;
aux sources d’Israël, il y a le Seigneur !
28 Voici Benjamin, le plus jeune, ouvrant la marche, +
les princes de Juda et leur suite,
les princes de Zabulon, les princes de Nephtali.

29 Ton Dieu l’a commandé : « Sois fort ! »
Montre ta force, Dieu, quand tu agis pour nous !
30 De ton palais, qui domine Jérusalem,
on voit des rois t’apporter leurs présents.

31 Menace la Bête des marais,
la bande de fauves, la meute des peuples :
qu’ils se prosternent avec leurs pièces d’argent ;
désunis les peuples qui aiment la guerre.

32 De l’Égypte arriveront des étoffes somptueuses ;
l’Éthiopie viendra vers Dieu les mains pleines.
33 Royaumes de la terre, chantez pour Dieu,
jouez pour le Seigneur,*
34 celui qui chevauche au plus haut des cieux,
les cieux antiques.

Voici qu’il élève la voix, une voix puissante ;
35 rendez la puissance à Dieu.
Sur Israël, sa splendeur !
Dans la nuée, sa puissance !

36 Redoutable est Dieu dans son temple saint,
le Dieu d’Israël ; *
c’est lui qui donne à son peuple force et puissance.
Béni soit Dieu !

Verset

V/ J'écoute : Que dira le Seigneur ?
Ce qu'il dit, c'est la paix pour ses fidèles.

Lecture : Contre les chefs et les prophètes de la maison de Jacob (Mi 3, 1-12)

01 Je dis : Écoutez donc, chefs de Jacob et dirigeants de la maison d’Israël ! N’est-ce pas à vous de connaître le droit ?
02 Vous qui haïssez le bien et aimez le mal, vous qui leur arrachez la peau, et la chair de dessus leurs os.
03 Ceux qui ont dévoré la chair de mon peuple, qui lui ont arraché la peau et brisé les os, qui l’ont découpé comme viande en la marmite, comme chair à l’intérieur du chaudron,
04 ceux-là pourront bien crier vers le Seigneur, il ne leur répondra pas. Il leur cachera sa face en ce temps-là, à cause du mal qu’ils ont commis.
05 Ainsi parle le Seigneur contre les prophètes qui égarent mon peuple : Ont-ils quelque chose à se mettre sous la dent ? Ils annoncent la paix. À qui ne leur met rien dans la bouche, ils déclarent la guerre.
06 C’est pourquoi ce sera pour vous la nuit, et pas de vision ; ce sera pour vous les ténèbres, et pas de divination. Le soleil se couchera pour les prophètes, pour eux le jour s’obscurcira.
07 Les voyants seront alors couverts de honte et les devins, remplis de confusion ; tous, ils mettront la main sur leurs lèvres, car il n’y aura pas de réponse de Dieu.
08 Moi, au contraire, je suis rempli de force – celle du souffle du Seigneur –, je suis rempli de jugement et de courage, pour dénoncer à Jacob sa révolte, à Israël son péché.
09 Écoutez donc ceci, chefs de la maison de Jacob, dirigeants de la maison d’Israël, vous qui avez la justice en abomination, qui tordez tout ce qui est droit,
10 bâtissant Sion dans le sang et Jérusalem dans la perfidie !
11 Ses chefs jugent pour un cadeau, ses prêtres enseignent pour un salaire, ses prophètes pratiquent la divination pour de l’argent. Et ils s’appuient sur le Seigneur en disant : « Le Seigneur n’est-il pas au milieu de nous ? Aucun malheur ne peut nous atteindre ! »
12 C’est pourquoi, à cause de vous, Sion sera un champ qu’on laboure, Jérusalem, un monceau de décombres, et la montagne du Temple, des lieux sacrés envahis par la forêt.

Répons

R/ Au secours, Dieu notre Sauveur,
pour la gloire de ton nom,
efface nos péchés.

Les païens ont envahi ton domaine,
ils ont souillé ton temple saint
et mis en ruine Jérusalem !

Combien de temps, Seigneur,
durera ta colère, le feu brûlant de ta jalousie ?

Et nous, ton peuple, le troupeau que tu gardes,
sans fin nous pourrons te rendre grâce,
et d'âge en âge, proclamer ta louange.

 

TRAITÉ DE THEODORET DE CYR
SUR L'INCARNATION DU SEIGNEUR

« C'est par ses blessures que nous sommes guéris... »

Nos remèdes, ce sont les souffrances du Seigneur. Voilà ce que le prophète nous enseigne lorsqu'il proclame : C'est nos péchés qu'il porte, et c'est pour nous qu'il souffre ; et nous, nous pensions qu'il était châtié, frappé, maltraité. C'est à cause de nos péchés qu'il a été blessé, à cause de notre iniquité qu'il a été broyé ; le châtiment qui nous obtient la paix est tombé sur lui ; c'est par ses blessures que nous sommes guéris. Vous étions tous errants comme des brebis, c'est pourquoi il a été conduit à l'abattoir comme une brebis, comme un agneau mené devant le tondeur.

Le pasteur, voyant ses brebis dispersées, prenant avec lui une brebis et la conduisant dans le pâturage de son choix, attire à lui les autres brebis à la suite de celle-ci. C'est ainsi que Dieu le Verbe, voyant que le genre humain était égaré, prit la forme d'un serviteur, s'unit à elle et, par elle, fit revenir vers lui toute la nature humaine. C'est ainsi qu'il conduisit au pâturage divin ceux qui avaient de mauvais bergers et étaient exposés aux loups.

C'est pour cela que notre Sauveur a pris notre nature. C'est pour cela que le Christ Seigneur a accepté les souffrances qui nous ont apporté le salut. Conduit à la mort et déposé dans le tombeau, il a détruit la tyrannie ancestrale, et il a offert l'incorruptibilité aux hommes asservis à la corruption. Car, en rebâtissant et en relevant le Temple détruit, il a offert aux morts qui attendaient sa résurrection des promesses véritables et solides.

La nature que j'ai prise chez vous, dit-il, parce qu'elle était habitée par la divinité et unie à elle, a obtenu la résurrection et, en déposant la corruptibilité avec les souffrances, est parvenue à l'incorruptibilité et à l'immortalité. C'est ainsi que vous-mêmes serez délivrés de la dure servitude de la mort et qu'en dépouillant la corruptibilité avec les souffrances, vous revêtirez l'impassibilité.

Aussi a-t-il fait parvenir à tous les hommes, par ses Apôtres, le don du baptême. Allez donc, leur dit-il, de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Le baptême est comme un reflet et une image de la mort du Seigneur. Car, dit saint Paul, si nous sommes déjà en communion avec le Fils par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons encore par la résurrection.

Répons

Pourquoi craignez-vous,
hommes de peu de foi ?

R/ Seigneur, nous marchons dans la nuit.

Ne fallait-il pas vous
immoler l'Agneau
pour manger cette Pâque ?

R/Seigneur, ouvre nos yeux
et nous verrons en toi
la lumière de Dieu.

Pourquoi craignez-vous,
hommes de peu de foi ?

R/Seigneur, nous marchons dans la nuit.

Ne fallait-il pas
traverser la mort
pour entrer dans la gloire ?

R/Seigneur, ouvre nos yeux
et nous verrons en toi
la lumière de Dieu.

Oraison

Fais que les événements du monde, Seigneur, se déroulent dans la paix, selon ton dessein, et que ton peuple connaisse la joie de te servir sans inquiétude.