L'écclésiaste

01 Une seule mouche morte infeste et gâte l’huile du parfumeur. Un petit grain de folie pèse plus que sagesse et plus que gloire.

02 Le raisonnement du sage est droit, le raisonnement du fou va de travers.

03 Quand le fou marche sur la route, le bon sens lui fait défaut, et il dit aux autres qu’ils sont fous.

04 Si la colère du chef s’allume contre toi, ne quitte pas ton poste : le sang-froid fait éviter de grandes fautes.

05 Il est un mal que j’ai vu sous le soleil, comme une erreur échappée au souverain :

06 la folie placée au plus haut rang et des riches assis au plus bas.

07 J’ai vu des esclaves sur des chevaux, et des princes aller à pied comme des esclaves.

08 Qui creuse un trou tombera dedans ; qui perce un mur, un serpent le mordra.

09 Qui extrait des pierres s’y blessera ; qui fend du bois court un danger.

10 Si la lame est émoussée, que son tranchant n’est pas affûté, il faut redoubler d’efforts. Y remédier est sagesse.

11 Si le serpent mord, faute d’être charmé, il ne rapporte rien au charmeur.

12 Les paroles du sage le gratifient, les lèvres du fou le dévorent.

13 Il commence par débiter des sottises et termine en proférant des insanités.

14 Le fou multiplie ses prédictions. Mais l’homme ignore l’avenir : ce qui arrivera après lui, qui peut le lui révéler ?

15 Le travail du fou le fatigue, lui qui n’est même pas capable d’aller en ville.

16 Malheur à toi, pays dont le roi n’est qu’un enfant et dont les princes festoient dès l’aurore !

17 Heureux es-tu, pays dont le roi est de noble race et dont les princes mangent au moment voulu pour reprendre des forces et non pour s’enivrer !

18 Entre des mains paresseuses, la charpente s’écroule ; entre des mains nonchalantes, la maison prend l’eau.

19 Pour s’amuser, on fait un bon repas, le vin égaie la vie, l’argent permet tout.

20 Même en pensée, ne maudis pas le roi ; même en privé, ne maudis pas le riche, car un oiseau du ciel colporterait ta voix, tout ce qui vole divulguerait tes propos.