logo de l'association épiscopale liturgique pour les pays francophones
A- A A+

Lectures de la messe

Accueil » Lectures


28 juillet 2014
Lundi, 17ème Semaine du Temps Ordinaire
[Couleur liturgique : Vert]
de la férie

Couleur liturgique du jour : Vert.

Couleur liturgique du temps ordinaire, évoquant la croissance de l’Église, grâce à la sève venue de Dieu.


  Cliquez pour en savoir plus.
  • > Aujourd'hui
  • > Dimanche prochain
  • > Autre date
Calendrier liturgique catholique romain.
Recevez chaque matin par email les lectures du jour :

1ère lecture : Le signe prophétique de la ceinture (Jr 13, 1-11)


Lecture du livre de Jérémie

Le Seigneur me parla ainsi : « Tu achèteras une ceinture de lin et tu la mettras sur tes reins. Évite de la tremper dans l'eau. »
Selon l'ordre du Seigneur, j'ai acheté la ceinture et je l'ai mise sur mes reins.
De nouveau la parole du Seigneur me fut adressée :
« Avec la ceinture que tu as achetée et que tu portes sur les reins, lève-toi, va jusqu'à l'Euphrate, et cache-la dans la fente d'un rocher. »
Je suis donc allé la cacher près de l'Euphrate, comme le Seigneur me l'avait ordonné.
Longtemps après, le Seigneur m'a dit : « Lève-toi, va jusqu'à l'Euphrate, et reprends la ceinture que je t'ai ordonné de cacher là-bas. »
Je suis allé jusqu'à l'Euphrate, j'ai cherché, et j'ai retiré la ceinture de l'endroit où je l'avais cachée. Et voilà qu'elle était pourrie, hors d'usage !
Alors la parole du Seigneur me fut adressée :
« Voilà comment je ferai pourrir l'orgueil de Juda et l'immense orgueil de Jérusalem.
Ce peuple mauvais, qui refuse d'écouter mes paroles, qui persévère dans son obstination, et qui suit des dieux étrangers pour les servir et les adorer, il deviendra pareil à cette ceinture qui est hors d'usage.
En effet, de même qu'un homme s'attache une ceinture aux reins, de même je m'étais attaché toute la maison d'Israël et toute la maison de Juda, pour qu'elles soient mon peuple, mon renom, ma louange et ma parure. Mais elles n'ont pas voulu écouter ! »
Parole du Seigneur.

Psaume : Cantique Dt 32, 6bc.18, 19-20ab, 21


R/ Nous t'avons abandonné, Dieu notre Père.


Peuple stupide et sans sagesse,
n'est-ce pas le Seigneur, ton père, qui t'a créé ?
Tu oublies le Rocher qui t'a mis au monde ;
le Dieu qui t'a engendré, tu le dédaignes.

Le Seigneur l'a vu : et de colère,
il a repoussé ses fils et ses filles.
Il a dit : « Je leur cacherai ma face,
et je verrai ce qui leur arrivera.

« Ils m'ont bravé par un dieu de rien,
exaspéré par leur vaines idoles,
je vais les braver par un peuple de rien,
les exaspérer par des gens stupides. »

Evangile : Discours en paraboles : la graine de moutarde et le levain (Mt 13, 31-35)


Acclamation : Alléluia. Alléluia. Dieu, tu nous donnes la vie par ta parole de vérité ; tu fais de nous les premiers appelés de toutes tes créatures. Alléluia. (cf. Jc 1, 18)

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Jésus proposa à la foule une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde qu'un homme a semée dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches. »
Il leur dit une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu'une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu'à ce que toute la pâte ait levé. »

Tout cela, Jésus le dit à la foule en paraboles, et il ne leur disait rien sans employer de paraboles, accomplissant ainsi la parole du prophète : C'est en paraboles que je parlerai, je proclamerai des choses cachées depuis les origines.