Livre d'Isaïe

01 Je me suis laissé approcher par qui ne me demandait rien, je me suis laissé trouver par ceux qui ne me cherchaient pas. J’ai dit : « Me voici ! Me voici ! » à une nation qui n’invoquait pas mon nom.

02 J’ai tendu les mains, tout le jour, vers un peuple rebelle, vers ceux qui suivent le mauvais chemin, entraînés par leurs pensées.

03 Ce peuple m’offense, ouvertement, sans cesse : ils sacrifient dans les jardins, brûlent de l’encens sur des briques,

04 ils habitent dans les tombeaux, passent la nuit dans des cachettes, ils mangent de la viande de porc, avec des sauces impures dans leurs plats ;

05 ils disent : « Retire-toi ! Ne m’approche pas, je suis trop saint pour toi ! » Cela fait monter en moi une fumée de colère, un feu qui brûle à longueur de jour.

06 Voilà, c’est écrit devant moi : je ne me tairai pas sans avoir réglé leur compte, tout leur compte,

07 le prix de leurs fautes et des fautes de leurs pères, toutes ensemble – dit le Seigneur ; ils ont fait brûler l’encens sur les montagnes, ils m’ont outragé sur les collines. Je mesurerai leur salaire, tout leur salaire, à leurs actions passées.

08 Ainsi parle le Seigneur : Quand on trouve du jus dans une grappe, on dit : « Ne la détruisez pas, car elle contient une bénédiction. » Ainsi ferai-je à cause de mes serviteurs, afin de ne pas tout détruire.

09 Je ferai sortir de Jacob une descendance, et de Juda quelqu’un qui possédera mes montagnes ; mes élus les posséderont, mes serviteurs y demeureront.

10 Le Sarone deviendra pacage de brebis, et le Val d’Akor un parc pour les bœufs, en faveur de mon peuple qui m’aura cherché.

11 Mais vous, qui abandonnez le Seigneur, qui oubliez ma montagne sainte, qui dressez une table pour le dieu Gad et remplissez une coupe de libation pour Meni,

12 je vous destine à l’épée ; tous, vous plierez le genou pour être abattus ! Car j’ai appelé, et vous n’avez pas répondu, j’ai parlé, et vous n’avez pas écouté ; vous avez fait ce qui est mal à mes yeux, et vous avez choisi ce qui me déplaît.

13 C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur Dieu : Voici : mes serviteurs mangeront ; vous, vous aurez faim. mes serviteurs boiront ; vous, vous aurez soif. Voici : mes serviteurs seront pleins d’allégresse ; vous, vous serez pleins de honte.

14 mes serviteurs crieront de joie, le cœur en fête ; vous, vous pousserez des cris dans la douleur de votre cœur, vous hurlerez, l’esprit brisé !

15 Pour mes élus, votre nom servira de malédiction : « Qu’il te fasse mourir comme un tel, le Seigneur Dieu ! » – Mais à ses serviteurs Dieu donnera un autre nom.

16 Quiconque voudra se bénir lui-même dans le pays se bénira par le Dieu fidèle, et quiconque, dans le pays, fera un serment le fera par le Dieu fidèle. Car la détresse passée sera oubliée, elle aura disparu à mes yeux.

17 Oui, voici : je vais créer un ciel nouveau et une terre nouvelle, on ne se souviendra plus du passé, il ne reviendra plus à l’esprit.

18 Soyez plutôt dans la joie, exultez sans fin pour ce que je crée. Car je vais recréer Jérusalem, pour qu’elle soit exultation, et que son peuple devienne joie.

19 J’exulterai en Jérusalem, je trouverai ma joie dans mon peuple. On n’y entendra plus de pleurs ni de cris.

20 Là, plus de nourrisson emporté en quelques jours, ni d’homme qui ne parvienne au bout de sa vieillesse ; le plus jeune mourra centenaire, ne pas atteindre cent ans sera malédiction.

21 On bâtira des maisons, on y habitera ; on plantera des vignes, on mangera leurs fruits.

22 On ne bâtira pas pour qu’un autre habite, on ne plantera pas pour qu’un autre mange ; car les jours de mon peuple seront comme les jours d’un arbre, et mes élus jouiront des ouvrages de leurs mains.

23 Ils ne se fatigueront pas pour rien, ils n’enfanteront plus pour l’épouvante, car ils sont la descendance des bénis du Seigneur, eux et leur postérité.

24 Alors, avant qu’ils n’appellent, moi, je répondrai ; ils parleront encore que moi, je les aurai entendus.

25 Le loup et l’agneau auront même pâture, le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage ; le serpent, lui, se nourrira de poussière. Il n’y aura plus de mal ni de corruption sur toute ma montagne sainte, – dit le Seigneur.