Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Que passe la charrue

CFC — CNPL

Que passe la charrue
Sur nos landes rebelles,
Sur nos terres en friche !
La Parole ira s’y planter,
Promesse pour le pauvre,
Et pauvreté offerte au riche.

Au feu tout le bois mort,
Que la flamme s’étende
Aux chardons, aux épines !
Et leurs cendres pourront servir
À féconder la terre
Où la Parole prend racine.

Que tombe sur nos sols
De poussière et de roche
Une pluie généreuse !
On verra les feuilles pointer
Et les bourgeons éclore
De la Parole qui nous creuse.

Advienne le soleil
Et vers lui que s’élance
La poussée de la sève !
La Parole nourrit son fruit
D’amour et de justice
Dans la louange qui l’achève.

Antienne

Revêtons-nous de l'armure de Dieu : nous résisterons, fermes dans la foi.

Psaume : 17 - I

2Je t'aime, Seigneur, ma force :
Seigneur, mon roc, ma forteresse,
3Dieu mon libérateur, le rocher qui m'abrite,
mon bouclier, mon fort, mon arme de victoire !

4Louange à Dieu ! +
Quand je fais appel au Seigneur, *
je suis sauvé de tous mes ennemis.

5Les liens de la mort m'entouraient,
le torrent fatal m'épouvantait ;
6des liens infernaux m'étreignaient :
j'étais pris aux pièges de la mort.

7Dans mon angoisse, j'appelai le Seigneur ;
vers mon Dieu, je lançai un cri ;
de son temple il entend ma voix :
mon cri parvient à ses oreilles.

8La terre titube et tremble, +
les assises des montagnes frémissent,
secouées par l'explosion de sa colère.

9Une fumée sort de ses narines, +
de sa bouche, un feu qui dévore,
une gerbe de charbons embrasés.

10Il incline les cieux et descend,
une sombre nuée sous ses pieds :
11d'un kéroub, il fait sa monture,
il vole sur les ailes du vent.

Psaume : 17 - II

12Il se cache au sein des ténèbres +
et dans leurs replis se dérobe :
nuées sur nuées, ténèbres diluviennes.

13Une lueur le précède, +
ses nuages déferlent :
grêle et gerbes de feu.

14Tonnerre du Seigneur dans le ciel, *
le Très-Haut fait entendre sa voix :
grêle et gerbes de feu.
15De tous côtés, il tire des flèches,
il décoche des éclairs, il répand la terreur.

16Alors le fond des mers se découvrit,
les assises du monde apparurent,
sous ta voix menaçante, Seigneur,
au souffle qu'exhalait ta colère.

17Des hauteurs il tend la main pour me saisir,
il me retire du gouffre des eaux ;
18il me délivre d'un puissant ennemi,
d'adversaires plus forts que moi.

19Au jour de ma défaite ils m'attendaient,
mais j'avais le Seigneur pour appui.
20Et lui m'a dégagé, mis au large,
il m'a libéré, car il m'aime.

Psaume : 17 - III

21Le Seigneur me traite selon ma justice,
il me donne le salaire des mains pures,
22car j'ai gardé les chemins du Seigneur,
jamais je n'ai trahi mon Dieu.

23Ses ordres sont tous devant moi,
jamais je ne m'écarte de ses lois.
24Je suis sans reproche envers lui,
je me garde loin du péché.
25Le Seigneur me donne selon ma justice,
selon la pureté des mains que je lui tends.

26Tu es fidèle envers l'homme fidèle,
sans reproche avec l'homme sans reproche ;
27envers qui est loyal, tu es loyal,
tu ruses avec le pervers.

28Tu sauves le peuple des humbles ;
les regards hautains, tu les rabaisses.
29Tu es la lumière de ma lampe,
Seigneur mon Dieu, tu éclaires ma nuit.
30Grâce à toi, je saute le fossé,
grâce à mon Dieu, je franchis la muraille.

Verset

V/ Convertissez-vous et faites pénitence,
faites-vous un cœur nouveau et un esprit nouveau.

Lecture : Endurcissement de Pharaon (Ex 10, 21-29; 11, 1-10)

10.21 Le Seigneur dit à Moïse : « Étends la main vers le ciel. Qu’il y ait des ténèbres sur le pays d’Égypte, des ténèbres où l’on tâtonne. »
10.22 Moïse étendit la main vers le ciel et, pendant trois jours, il y eut d’épaisses ténèbres sur tout le pays d’Égypte.
10.23 Les gens ne se voyaient plus l’un l’autre, et chacun resta sur place pendant trois jours. Mais il y avait de la lumière pour les fils d’Israël, là où ils habitaient.
10.24 Pharaon appela Moïse et lui dit : « Allez-vous-en, servez le Seigneur ! Votre petit et votre gros bétail devra rester ici, mais vos enfants pourront vous accompagner. »
10.25 Moïse dit : « C’est donc toi qui mettras dans nos mains de quoi offrir sacrifices et holocaustes au Seigneur notre Dieu ?
10.26 Nos troupeaux partiront également avec nous. Pas une bête ne restera ; c’est parmi nos troupeaux que nous prendrons de quoi servir le Seigneur notre Dieu. Nous ne pouvons pas savoir, avant d’arriver là-bas, ce que nous devrons offrir au Seigneur pour le servir. »
10.27 Mais le Seigneur fit en sorte que Pharaon s’obstine ; et celui-ci ne voulut pas les laisser partir.
10.28 Pharaon dit alors à Moïse : « Hors d’ici ! Prends garde à toi ! Ne t’avise plus de paraître devant ma face ! Le jour où tu te présenteras devant ma face, tu mourras. »
10.29 Et Moïse de répondre : « Tu l’as dit ! Je ne te reverrai plus ! »
11.01 Le Seigneur dit à Moïse : « Pour la dernière fois, je vais frapper Pharaon et l’Égypte. Après cela, non seulement il vous laissera partir, mais il vous renverra définitivement, il vous chassera d’ici.
11.02 Parle donc au peuple : que chaque homme demande à son voisin, et chaque femme à sa voisine, des objets d’argent et des objets d’or. »
11.03 Le Seigneur fit que son peuple trouve grâce aux yeux des Égyptiens. D’ailleurs, en Égypte, Moïse lui-même était un très grand personnage, aux yeux des serviteurs de Pharaon comme aux yeux du peuple.
11.04 Alors Moïse dit : « Ainsi parle le Seigneur : Au milieu de la nuit, en plein cœur de l’Égypte, je sortirai
11.05 et, chez les Égyptiens, tous les premiers-nés mourront, aussi bien le premier-né de Pharaon qui siège sur le trône, que le premier-né de la servante qui est derrière la meule, et que tous les premiers-nés du bétail.
11.06 Alors s’élèvera, dans tout le pays d’Égypte, une immense clameur, comme il n’y en eut jamais auparavant, et comme il n’y en aura plus jamais.
11.07 Cependant, chez les fils d’Israël, pas un seul chien ne devra grogner contre qui que ce soit, homme ou bête ; ainsi, vous reconnaîtrez que le Seigneur fait la distinction entre l’Égypte et Israël.
11.08 Alors tous tes serviteurs que voici viendront me trouver et se prosterneront devant moi, en disant : “Sors, toi et tout le peuple qui marche à ta suite !” Après cela, je sortirai. » Et Moïse, enflammé de colère, sortit de chez Pharaon.
11.09 Le Seigneur avait dit à Moïse : « Pharaon ne vous écoutera pas, tant et si bien que mes prodiges se multiplieront au pays d’Égypte. »
11.10 Moïse et Aaron avaient accompli toutes sortes de prodiges devant Pharaon ; mais le Seigneur avait fait en sorte que Pharaon s’obstine ; et celui-ci ne laissa pas les fils d’Israël sortir de son pays.

Répons

R/ Par ta lumière, Seigneur, nous voyons la lumière !

Les voici prisonniers de leur nuit,
ceux qui retiennent captif
le peuple à qui tu confies l'impérissable lumière.

Celui qui hait son frère marche dans les ténèbres,
il ne sait pas où il va :
les ténèbres ont aveuglé ses yeux.

 

INSTRUCTION SPIRITUELLE DE SAINT APHRAATE

« Je mettrai ma Loi dans leur cœur »

La Loi et l'Alliance ont été complètement transformées. Dieu transforma la première alliance accordée à Adam et en donna une autre à Noé ; une autre encore à Abraham, qu'il transforma pour en donner une autre à Moïse. Et comme l'alliance mosaïque n'était pas observée, il en donna une autre, dans les derniers temps, qui ne devait plus être transformée. Il avait ordonné à Adam de ne pas manger du fruit de l'arbre de vie. À Noé, il montra son arc dans les nuées du ciel ; à Abraham, déjà élu à cause de sa foi, il donna plus tard la circoncision, comme un signe distinctif et comme un sceau pour sa descendance. Moïse reçut l'agneau de la Pâque pour la délivrance du peuple.

Toutes ces alliances étaient différentes les unes des autres. Quant à la circoncision qui plaît à l'auteur de ces alliances, il s'agit de celle dont Jérémie a dit : C'est votre cœur qu'il faut circoncire. Si l'alliance que Dieu a donnée à Abraham fut solide, celle-ci également est solide et fidèle ; et le législateur ne pourra pas faire qu'elle soit détruite ni par ceux qui sont étrangers à la loi, ni par ceux qui sont soumis à la loi.

Car Dieu a donné la loi à Moïse avec ses observances et ses préceptes ; mais, comme on ne les observait pas, il a annulé la loi et les commandements ; il a promis qu'il donnerait une nouvelle alliance, en disant qu'elle serait différente de la première alors qu'il est le seul à avoir donné les deux alliances. Et voici quelle est l'alliance qu'il a promis de donner : Tous me connaîtront, du plus petit jusqu'au plus grand. Et dans cette nouvelle alliance, il n'y a plus de circoncision charnelle ni de signe pour le peuple.

Nous savons avec certitude, mes très chers, que Dieu a établi des lois selon les diverses générations, lois qui demeurèrent en vigueur aussi longtemps qu'il l'a voulu et qui ensuite furent dépassées ; ainsi que le dit saint Paul : Dans le passé, le royaume de Dieu a été établi à chaque époque par toutes sortes de comparaisons...

Mais notre Dieu est véridique, et ses préceptes très dignes de foi ; chaque alliance, en son temps, s'est montrée solide et digne de foi ; ceux qui ont pratiqué la circoncision du cœur sont vivants et sont circoncis de nouveau auprès du véritable Jourdain, lequel est le baptême qui remet les péchés.

Josué, fils de Nun, a circoncis le peuple une deuxième fois avec des couteaux de pierre, quand il a passé le Jourdain avec son peuple ; Jésus notre Sauveur a circoncis pour la deuxième fois, d'une circoncision spirituelle, les païens qui ont cru en lui, qui ont été lavés par le baptême, et qui ont été circoncis par le glaive de sa parole, plus incisive qu'un glaive à deux tranchants.

Josué, fils de Nun, a fait entrer le peuple dans la terre promise ; Jésus notre Sauveur a promis la terre des vivants à tous ceux qui passeraient le véritable Jourdain et recevraient la circoncision du cœur.

Bienheureux donc, ceux qui ont reçu cette circoncision du cœur et qui sont renés dans les eaux de la seconde circoncision ; ceux-là partageront l'héritage d'Abraham, le chef des croyants et le père de toutes les nations, car à cause de sa foi Dieu l'a déclaré juste.

Répons

R/ Le Seigneur a conclu avec nous une alliance,
sur la montagne, il nous a parlé face à face.

Toutes les promesses de Dieu
ont leur oui dans le Christ,
et par lui nous disons « amen » à la gloire de Dieu.

Le Seigneur nous affermit dans le Christ,
il nous a donné l'onction.

Le Seigneur nous a marqués de son sceau,
il a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit.

 

Oraison

Regarde, Seigneur, avec bienveillance ton peuple qui cherche à mieux te servir : tandis qu’en nous imposant des privations nous maîtrisons notre corps, permets qu’en agissant selon le bien, nous obtenions un esprit nouveau.