Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Voici la nuit

D. Rimaud — CNPL

Voici la nuit,
L'immense nuit des origines.
Et rien n'existe hormis l'Amour,
Hormis l'Amour qui se dessine :
En séparant le sable et l'eau,
Dieu préparait comme un berceau
La Terre où il viendrait au jour.

Voici la nuit,
L'heureuse nuit de Palestine,
Et rien n'existe hormis l'Enfant,
Hormis l'Enfant de vie divine :
En prenant chair de notre chair,
Dieu transformait tous nos déserts
En Terre d'immortels printemps.

Voici la nuit,
L'étrange nuit sur la colline,
Et rien n'existe hormis le Corps,
Hormis le Corps criblé d'épines :
En devenant un crucifié,
Dieu fécondait comme un verger
La Terre où le plantait la mort.

Voici la nuit,
La sainte nuit qui s'illumine,
Et rien n'existe hormis Jésus,
Hormis Jésus où tout culmine :
En s'arrachant à nos tombeaux,
Dieu conduisait au jour nouveau
La Terre où il était vaincu.

Voici la nuit,
La longue nuit où l'on chemine,
Et rien n'existe hormis ce lieu,
Hormis ce lieu d'espoirs en ruines :
En s'arrêtant dans nos maisons,
Dieu préparait comme un Buisson
La Terre où tomberait le Feu !

Antienne

Qui peut gravir la montagne du Seigneur et se tenir dans le lieu saint ?

Psaume : 23

1Au Seigneur, le monde et sa richesse,
la terre et tous ses habitants !
2C'est lui qui l'a fondée sur les mers
et la garde inébranlable sur les flots.

3Qui peut gravir la montagne du Seigneur
et se tenir dans le lieu saint ?
4L'homme au coeur pur, aux mains innocentes,
qui ne livre pas son âme aux idoles
(et ne dit pas de faux serments).

5Il obtient, du Seigneur, la bénédiction,
et de Dieu son Sauveur, la justice.
6Voici le peuple de ceux qui le cherchent !
Voici Jacob qui recherche ta face !

7Portes, levez vos frontons, +
élevez-vous, portes éternelles :
qu'il entre, le roi de gloire !

8Qui est ce roi de gloire ? +
C'est le Seigneur, le fort, le vaillant,
le Seigneur, le vaillant des combats.

9Portes, levez vos frontons, +
levez-les, portes éternelles :
qu'il entre, le roi de gloire !

10Qui donc est ce roi de gloire ? +
C'est le Seigneur, Dieu de l'univers ;
c'est lui, le roi de gloire.

Antienne

Peuples, bénissez notre Dieu : c'est lui qui donne la vie, alléluia.

Psaume : 65 - I

1Acclamez Dieu, toute la terre ; +
2fêtez la gloire de son nom,
glorifiez-le en célébrant sa louange.

3Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables !
En présence de ta force, tes ennemis s’inclinent.
4Toute la terre se prosterne devant toi,
elle chante pour toi, elle chante pour ton nom. »

5Venez et voyez les hauts faits de Dieu,
ses exploits redoutables pour les fils des hommes.
6Il changea la mer en terre ferme :
ils passèrent le fleuve à pied sec.

De là, cette joie qu’il nous donne.
7Il règne à jamais par sa puissance.
Ses yeux observent les nations :
que les rebelles courbent la tête !

8Peuples, bénissez notre Dieu !
Faites retentir sa louange,
9car il rend la vie à notre âme,
il a gardé nos pieds de la chute.

10C’est toi, Dieu, qui nous as éprouvés,
affinés comme on affine un métal ;
11tu nous as conduits dans un piège,
tu as serré un étau sur nos reins.

12Tu as mis des mortels à notre tête ; +
nous sommes entrés dans l’eau et le feu,
tu nous as fait sortir vers l’abondance.

Antienne

Écoutez, je vous dirai ce que Dieu a fait pour moi, alléluia.

Psaume : 65 - II

13Je viens dans ta maison avec des holocaustes,
je tiendrai mes promesses envers toi,
14les promesses qui m’ouvrirent les lèvres,
que ma bouche a prononcées dans ma détresse.

15Je t’offrirai de beaux holocaustes +
avec le fumet des béliers ;
je prépare des bœufs et des chevreaux.

16Venez, écoutez, vous tous qui craignez Dieu :
je vous dirai ce qu’il a fait pour mon âme ;
17quand je poussai vers lui mon cri,
ma bouche faisait déjà son éloge.

18Si mon cœur avait regardé vers le mal,
le Seigneur n’aurait pas écouté.
19Et pourtant, Dieu a écouté,
il entend le cri de ma prière.

20Béni soit Dieu +
qui n’a pas écarté ma prière,
ni détourné de moi son amour !

Verset

V/ La parole de Dieu est vivante et efficace,
plus pénétrante qu'un glaive à deux tranchants.

Lecture : Invitation à rebâtir le temple (Ag 1, 1-15 ; 2, 1-9)

1.01 LA DEUXIEME ANNEE du règne de Darius, le premier jour du sixième mois, la parole du Seigneur fut adressée, par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète, à Zorobabel fils de Salathiel, gouverneur de Juda, et à Josué fils de Josédeq, le grand prêtre :
1.02 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Ces gens-là disent : « Le temps n’est pas encore venu de rebâtir la Maison du Seigneur ! »
1.03 Or, voilà ce que dit le Seigneur par l’intermédiaire d’Aggée, le prophète :
1.04 Et pour vous, est-ce bien le temps d’être installés dans vos maisons luxueuses, alors que ma Maison est en ruine ?
1.05 Et maintenant, ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins :
1.06 Vous avez semé beaucoup, mais récolté peu ; vous mangez, mais sans être rassasiés ; vous buvez, mais sans être désaltérés ; vous vous habillez, mais sans vous réchauffer ; et le salarié met son salaire dans une bourse trouée.
1.07 Ainsi parle le Seigneur de l’univers : Rendez votre cœur attentif à vos chemins :
1.08 Allez dans la montagne, rapportez du bois pour rebâtir la maison de Dieu. Je prendrai plaisir à y demeurer, et j’y serai glorifié – déclare le Seigneur.
1.09 On attendait beaucoup, et voici qu’il y a peu ; ce que vous avez rapporté à la maison, j’ai soufflé dessus. À cause de quoi ? – oracle du Seigneur de l’univers. À cause de ma Maison qui est en ruine, quand chacun de vous s’agite pour sa propre maison.
1.10 C’est pourquoi, à cause de vous, les cieux ont retenu la rosée, et la terre a retenu son fruit.
1.11 J’ai appelé la sécheresse sur la terre et sur les montagnes, sur le froment, le vin nouveau et l’huile fraîche, sur tout ce que produit le sol, sur l’homme, sur le bétail, et sur tout le travail de vos mains.
1.12 Alors Zorobabel, fils de Salathiel, et Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre, et tout le reste du peuple écoutèrent la voix du Seigneur leur Dieu, et les paroles d’Aggée, le prophète, envoyé pour cela par le Seigneur leur Dieu. Et le peuple éprouva de la crainte devant le Seigneur.
1.13 Aggée, le messager du Seigneur, parla ainsi au peuple, selon le message du Seigneur : « Je suis avec vous – oracle du Seigneur. »
1.14 Le Seigneur réveilla l’esprit de Zorobabel, fils de Salathiel, gouverneur de Juda, et l’esprit de Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre, et l’esprit de tout le reste du peuple : ils vinrent exécuter le travail dans la Maison du Seigneur de l’univers, leur Dieu,
1.15 le vingt-quatrième jour du sixième mois, la deuxième année du règne de Darius.
2.01 Le vingt et unième jour du septième mois, la parole du Seigneur se fit entendre par l’intermédiaire du prophète Aggée :
2.02 Va parler à Zorobabel, fils de Salathiel, gouverneur de Juda, à Josué, fils de Josédeq, le grand prêtre, et au reste du peuple. Tu leur diras :
2.03 Reste-t-il encore parmi vous quelqu’un qui ait vu cette Maison dans sa gloire première ? Eh bien ! Qu’est-ce que vous voyez maintenant ? N’est-elle pas devant vous réduite à rien ?
2.04 Mais à présent, courage, Zorobabel ! – oracle du Seigneur. Courage, Josué fils de Josédeq, grand prêtre ! Courage, tout le peuple du pays ! – oracle du Seigneur. Au travail ! Je suis avec vous – oracle du Seigneur de l’univers –,
2.05 selon l’engagement que j’ai pris envers vous à votre sortie d’Égypte. Mon esprit se tient au milieu de vous : Ne craignez pas !
2.06 Encore un peu de temps – déclare le Seigneur de l’univers –, et je vais ébranler le ciel et la terre, la mer et la terre ferme.
2.07 Je vais mettre en branle toutes les nations, leurs trésors afflueront ici, et j’emplirai de gloire cette Maison – déclare le Seigneur de l’univers.
2.08 L’argent est à moi, l’or est à moi – oracle du Seigneur de l’univers.
2.09 La gloire future de cette Maison surpassera la première – déclare le Seigneur de l’univers –, et dans ce lieu, je vous ferai don de la paix, – oracle du Seigneur de l’univers.

Répons

R/ Approchons-nous de la pierre vivante,
rejetée par les hommes, mais choisie par Dieu.

Montez à la montagne et rebâtissez ma maison,
dit le Seigneur,
j' y trouverai ma joie et ma gloire.

La gloire future de ce temple dépassera l'ancienne,
et dans ce lieu je donnerai la paix.

Vous-mêmes, comme pierres vivantes,
entrez dans la construction de l'édifice spirituel.

 

COMMENTAIRE DE SAINT CYRILLE D'ALEXANDRIE SUR LE PROPHÈTE AGGÉE

« Dans ce lieu, je donnerai la paix » 

À l'époque de l'avènement de notre Sauveur, se manifesta un Temple divin incomparablement glorieux, d'autant meilleur et supérieur par rapport à l'ancien que l'on peut mesurer la différence entre le culte réglé par la Loi et le culte chrétien et évangélique, entre les préfigurations et la vérité.

Voici ce que je crois pouvoir dire à ce sujet. Jadis, il y avait un seul Temple, à Jérusalem seulement, et c'était le peuple d'Israël qui y accomplissait les sacrifices. Plus tard, le Fils unique de Dieu est venu parmi nous, lui qui est le Seigneur et le Dieu qui nous a donné sa lumière, comme dit l'Écriture. Par la suite, le monde entier s'est couvert de saintes demeures avec d'innombrables adorateurs qui glorifiaient le Dieu de l'univers par des sacrifices, des parfums spirituels. Et c'est cela, je crois, que Malachie annonçait, parlant au nom de Dieu : Je suis le Grand Roi, dit le Seigneur. Mon nom a été glorifié parmi les nations. En tous lieux on offre à mon nom de l'encens et une oblation pure. Elle est donc bien vraie, cette parole dite par le prophète Aggée : La gloire de ce dernier Temple — c'est-à-dire de l'Église — sera plus grande que l'ancienne. 

À ceux qui se préoccupent de la bâtir, le Christ sera donné comme un asile venant du Père, comme un don du ciel, la paix pour tous, puisque par lui nous avons accès auprès du Père, dans un seul Esprit. C'est ce qui est annoncé ensuite par le prophète. Je donnerai la paix dans ce lieu, et la paix pour protéger tous ceux qui travaillent à l'érection de ce Temple. En effet, le Christ a dit aussi : Je vous donne ma paix. Et combien celle-ci est avantageuse à ceux qui aiment, saint Paul va nous l'enseigner : La paix du Christ, qui dépasse tout ce qu'on peut imaginer, gardera votre cœur et vos pensées. Le sage Isaïe faisait cette prière : Seigneur notre Dieu, donne-nous la paix, car c'est toi qui récompenses tous nos actes. En effet, pour ceux qui ont mérité une seule fois de recevoir la paix du Christ, il est facile de garder leur âme et de diriger leurs pensées de façon à observer exactement la vertu.

On nous affirme donc que la paix sera donnée à tous les constructeurs du Temple. Soit que l'on bâtisse l'Église, comme le dispensateur des mystères divins, qui est à la tête de la maison de Dieu ; soit que l'on améliore son âme, qui apparaît comme une pierre vivante et spirituelle pour le Temple saint et l'habitation de Dieu dans l'esprit. L'un comme l'autre y gagnera de pouvoir facilement sauver son âme.

Répons

R/ Grandes, merveilleuses, tes œuvres,
Seigneur Dieu, Maître-de-tout !

Qui est comme toi parmi les dieux, Seigneur ?
Qui est comme toi, magnifique en sainteté,
formidable en exploits, auteur de prodiges ?

Toutes les nations viendront
pour se prosterner devant toi,
car voici manifestés tes jugements.

 

Te Deum

À toi Dieu, notre louange !
Nous t'acclamons, tu es Seigneur !
À toi Père éternel,
L’hymne de l’univers.

Devant toi se prosternent les archanges,
les anges et les esprits des cieux ;
ils te rendent grâce ;
ils adorent et ils chantent :

Saint, Saint, Saint, le Seigneur,
Dieu de l'univers ;
le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.

C'est toi que les Apôtres glorifient,
toi que proclament les prophètes,
toi dont témoignent les martyrs ;
c'est toi que par le monde entier
l'Église annonce et reconnaît.

Dieu, nous t'adorons :
Père infiniment saint,
Fils éternel et bien-aimé,
Esprit de puissance et de paix.

Christ, le Fils du Dieu vivant,
le Seigneur de la gloire,
tu n'as pas craint de prendre chair
dans le corps d'une vierge
pour libérer l'humanité captive.

Par ta victoire sur la mort,
tu as ouvert à tout croyant
les portes du Royaume ;
tu règnes à la droite du Père ;
tu viendras pour le jugement.

Montre-toi le défenseur et l'ami
des hommes sauvés par ton sang :
prends-les avec tous les saints
dans ta joie et dans ta lumière.

Oraison

Nous t'en prions, Seigneur, que ta grâce nous devance et qu'elle nous accompagne toujours, pour nous rendre attentifs à faire le bien sans relâche.