Office des lectures

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Pour que l'homme soit un fils

D. Rimaud — CNPL

Pour que l'homme soit un fils à son image,
Dieu l'a travaillé au souffle de l'Esprit :
Lorsque nous n'avions ni forme ni visage,
Son amour nous voyait libres comme lui.

Nous tenions de Dieu la grâce de la vie,
Nous l'avons tenue captive du péché :
Haine et mort se sont liguées pour l'injustice
Et la loi de tout amour fut délaissée.

Quand ce fut le jour, et l'heure favorable,
Dieu nous a donné Jésus, le Bien-Aimé :
L'arbre de la croix indique le passage
Vers un monde où toute chose est consacrée.

Qui prendra la route vers ces grands espaces ?
Qui prendra Jésus pour Maître et pour ami ?
L'humble serviteur a la plus belle place !
Servir Dieu rend l'homme libre comme lui.

Antienne

Remets ta vie au Seigneur, il la conduira.

Psaume : 36 - I

1Ne t'indigne pas à la vue des méchants,
n'envie pas les gens malhonnêtes ;
2aussi vite que l'herbe, ils se fanent ;
comme la verdure, ils se flétrissent.

3Fais confiance au Seigneur, agis bien,
habite la terre et reste fidèle ;
4mets ta joie dans le Seigneur :
il comblera les désirs de ton coeur.

5Dirige ton chemin vers le Seigneur,
fais-lui confiance, et lui, il agira.
6Il fera lever comme le jour ta justice,
et ton droit comme le plein midi.

7Repose-toi sur le Seigneur
et compte sur lui.
Ne t'indigne pas devant celui qui réussit,
devant l'homme qui use d'intrigues.

8Laisse ta colère, calme ta fièvre,
ne t'indigne pas : il n'en viendrait que du mal ;
9les méchants seront déracinés,
mais qui espère le Seigneur possédera la terre.

10Encore un peu de temps : plus d'impie ;
tu pénètres chez lui : il n'y est plus.
11Les doux posséderont la terre
et jouiront d'une abondante paix.

Antienne

Évite le mal, agis bien : le Seigneur soutient les justes.

Psaume : 36 - II

12L'impie peut intriguer contre le juste
et grincer des dents contre lui,
13le Seigneur se moque du méchant
car il voit son jour qui arrive.

14L'impie a tiré son épée, il a tendu son arc
pour abattre le pauvre et le faible, pour tuer l'homme droit.
15Mais l'épée lui entrera dans le coeur,
et son arc se brisera.

16Pour le juste, avoir peu de biens
vaut mieux que la fortune des impies.
17Car le bras de l'impie sera brisé,
mais le Seigneur soutient les justes.

18Il connaît les jours de l'homme intègre
qui recevra un héritage impérissable.
19Pas de honte pour lui aux mauvais jours ;
aux temps de famine, il sera rassasié.

20Mais oui, les impies disparaîtront
comme la parure des prés ;
c'en est fini des ennemis du Seigneur :
ils s'en vont en fumée.

21L'impie emprunte et ne rend pas ;
le juste a pitié : il donne.
22Ceux qu'il bénit posséderont la terre,
ceux qu'il maudit seront déracinés.

23Quand le Seigneur conduit les pas de l'homme,
ils sont fermes et sa marche lui plaît.
24S'il trébuche, il ne tombe pas
car le Seigneur le soutient de sa main.

25Jamais, de ma jeunesse à mes vieux jours,
je n'ai vu le juste abandonné ni ses enfants mendier leur pain.
26Chaque jour il a pitié, il prête ;
ses descendants seront bénis.

27Évite le mal, fais ce qui est bien,
et tu auras une habitation pour toujours,
28car le Seigneur aime le bon droit,
il n'abandonne pas ses amis.

Ceux-là seront préservés à jamais,
les descendants de l'impie seront déracinés.
29Les justes posséderont la terre
et toujours l'habiteront.

Antienne

Espère en Dieu et garde sa route.

Psaume : 36 - III

30Les lèvres du juste redisent la sagesse
et sa bouche énonce le droit.
31La loi de son Dieu est dans son coeur ;
il va, sans craindre les faux pas.

32Les impies guettent le juste,
ils cherchent à le faire mourir.
33Mais le Seigneur ne saurait l'abandonner
ni le laisser condamner par ses juges.

34Espère le Seigneur,
et garde son chemin :
il t'élèvera jusqu'à posséder la terre ;
tu verras les impies déracinés.

35J'ai vu l'impie dans sa puissance
se déployer comme un cèdre vigoureux.
36Il a passé, voici qu'il n'est plus ;
je l'ai cherché, il est introuvable.

37Considère l'homme droit, vois l'homme intègre :
un avenir est promis aux pacifiques.
38Les pécheurs seront tous déracinés,
et l'avenir des impies, anéanti.

39Le Seigneur est le salut pour les justes,
leur abri au temps de la détresse.
40Le Seigneur les aide et les délivre,
il les délivre de l'impie, il les sauve,
car ils cherchent en lui leur refuge.

Verset

V/ Apprends-moi à bien saisir, à bien juger.
Je me fie à tes volontés.

Lecture : Malgré ses interventions auprès de Dieu, Amos est expulsé (Am 7, 1-17)

01 Le Seigneur Dieu me donna cette vision : voici qu’il formait des sauterelles au temps où le regain commence à pousser, le regain après la fenaison pour le roi.
02 Comme elles achevaient de dévorer l’herbe du pays, je dis : « Seigneur Dieu, je t’en prie, pardonne ! Jacob est si petit ! Qui le relèverait ? »
03 Le Seigneur s’en repentit. « Cela n’arrivera pas », dit le Seigneur.
04 Le Seigneur Dieu me donna cette vision : voici que le Seigneur Dieu en appelait au procès par le feu ; celui-ci avait dévoré les eaux profondes et déjà il dévorait la campagne.
05 Je dis : « Seigneur Dieu, je t’en prie, arrête ! Jacob est si petit ! Qui le relèverait ? »
06 Le Seigneur s’en repentit. « Cela non plus n’arrivera pas », dit le Seigneur.
07 Il me donna cette vision : voici que le Seigneur se tenait sur un rempart monté d’aplomb, il avait en main un fil à plomb.
08 Le Seigneur me dit : « Que vois-tu, Amos ? » Je répondis : « Un fil à plomb ». Le Seigneur me dit : « Voici que je tiens le fil à plomb au milieu de mon peuple Israël ; j’en ai fini de passer outre en sa faveur.
09 Les lieux sacrés d’Isaac seront dévastés, et les sanctuaires d’Israël, rasés ; je me dresserai avec l’épée contre la maison de Jéroboam. »
10 Amazias, le prêtre de Béthel, envoya dire à Jéroboam, roi d’Israël : « Amos prêche la révolte contre toi, en plein royaume d’Israël ; le pays ne peut plus supporter tous ses discours,
11 car voici ce que dit Amos : “Le roi Jéroboam périra par l’épée, et Israël sera déporté loin de sa terre.” »
12 Puis Amazias dit à Amos : « Toi, le voyant, va-t’en d’ici, fuis au pays de Juda ; c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète.
13 Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ; car c’est un sanctuaire royal, un temple du royaume. »
14 Amos répondit à Amazias : « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ; j’étais bouvier, et je soignais les sycomores.
15 Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit : “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.”
16 Écoute maintenant la parole du Seigneur, toi qui me dis : “Ne prophétise pas contre Israël, ne parle pas contre la maison d’Isaac.”
17 Eh bien, voici ce que le Seigneur a dit : Ta femme devra se prostituer en pleine ville, tes fils et tes filles tomberont par l’épée, la terre qui t’appartient sera partagée au cordeau, toi, tu mourras sur une terre impure, et Israël sera déporté loin de sa terre. »

Répons

R/ Qui pourrait enchaîner la parole ?

À ses serviteurs, les prophètes,
Dieu révèle ses desseins.

Dieu a parlé autrefois par les prophètes,
il nous parle maintenant par son Fils.

 

D'APRÈS LES ACTES DE CANONISATION
DE S. DOMINIQUE (1234)

Dominique avait une telle intégrité morale, il était emporté par un tel élan de ferveur qu'on découvrait en lui de façon évidente un chef-d’œuvre de noblesse et de grâce. Il régnait en lui une parfaite égalité d'esprit, sauf quand il était bouleversé de compassion et de miséricorde. Et puisque le cœur en joie se reflète dans la gaieté du visage, il manifestait au-dehors l'équilibre paisible de sa vie intérieure par l'amabilité et la sérénité de ses traits.

En toute circonstance, par ses paroles et sa conduite, il se montrait un homme évangélique. Pendant la journée, avec ses frères ou ses compagnons, personne n'était plus simple et plus joyeux. Pendant la nuit, personne n'était plus adonné à toutes sortes de veilles et de prières. Il ne parlait guère qu'avec Dieu, dans l'oraison, ou de Dieu, et il exhortait ses frères à en faire autant.

Il adressa fréquemment à Dieu cette demande particulière : qu'il daigne lui accorder une vraie charité, capable de rechercher et d'obtenir le salut des hommes ; il estimait qu'il serait véritablement un membre du Christ, s'il se dépensait avant tout, totalement et de toutes ses forces, à gagner des âmes, de même que le Seigneur Jésus, le Sauveur de tous, s'est offert sans réserve pour notre salut. Et c'est pour cette œuvre que, selon le profond dessein prémédité par la Providence, il institua l'Ordre des Frères Prêcheurs.

Il exhortait souvent les frères de cet Ordre, de vive voix et par lettres, à étudier sans cesse le Nouveau et l'Ancien Testament. Il portait toujours sur lui l'évangile de saint Matthieu et les lettres de saint Paul, et il les étudiait tellement qu'il les savait à peu près par cœur.

Il fut désigné deux ou trois fois pour l'épiscopat et il refusa toujours, préférant vivre dans la pauvreté avec ses frères, plutôt que d'avoir un évêché. Il garda intacte jusqu'à la fin la délicatesse d'une chasteté absolue. Il désirait être flagellé, coupé en morceaux, et mourir pour la foi du Christ. Le pape Grégoire IX a dit de lui : « Je l'ai connu comme un homme qui suivait parfaitement la règle des Apôtres, et je ne doute pas qu'il soit au ciel associé à leur gloire. »

Répons

R/ Heureux l'homme qui met sa foi
dans le Seigneur.

Sois fort et tiens bon,
que le livre de la Loi
soit toujours sur tes lèvres !

Sois sans crainte ni frayeur :
le Seigneur ton Dieu
est avec toi partout où tu iras !

Vous tous, disciples du Seigneur,
fortifiez-vous
dans la grâce du Seigneur Jésus !

Oraison

Permets, Seigneur, que ton Église trouve un secours dans les mérites et les enseignements de saint Dominique : qu’il intercède pour nous avec sa tendresse, après avoir été un prédicateur éminent de ta vérité.