Office de tierce

Introduction

V/ Dieu, viens à mon aide,
R/ Seigneur, à notre secours.

Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
au Dieu qui est, qui était et qui vient,
pour les siècles des siècles.
Amen. (Alléluia.)

Hymne : Ami des hommes, Jésus Christ

CFC — CNPL

Ami des hommes, Jésus Christ,
Tu donnes sens à notre histoire ;
Les yeux fixés sur l'avenir,
L'Église vit de ta mémoire.

Le temps du jeûne t'offrira
La part obscure de nous mêmes.
Tes mains, captives sur la croix,
Dénouent les liens de nos ténèbres.

Ne laisse pas, au long du jour,
Nos vies manquer à la lumière ;
Recharge-les du poids d'amour
Qui les entraîne vers le Père.

Antienne

Pourquoi retenir ta main ? Lève-toi, Dieu, défends ta cause.

Psaume : 118-13

97De quel amour j’aime ta loi :
tout le jour je la médite !
98Je surpasse en habileté mes ennemis,
car je fais miennes pour toujours tes volontés.
99Je surpasse en sagesse tous mes maîtres,
car je médite tes exigences.
100Je surpasse en intelligence les anciens,
car je garde tes préceptes.
101Des chemins du mal, je détourne mes pas,
afin d’observer ta parole.
102De tes décisions, je ne veux pas m’écarter,
car c’est toi qui m’enseignes.
103Qu’elle est douce à mon palais ta promesse :
le miel a moins de saveur dans ma bouche !
104Tes préceptes m’ont donné l’intelligence :
je hais tout chemin de mensonge.

Psaume : 73 - I

1Pourquoi, Dieu, nous rejeter sans fin ?
Pourquoi cette colère sur les brebis de ton troupeau ?

2Rappelle-toi la communauté
que tu acquis dès l’origine, +
la tribu que tu revendiquas pour héritage,
la montagne de Sion où tu fis ta demeure.

3Dirige tes pas vers ces ruines sans fin,
l’ennemi dans le sanctuaire a tout saccagé ;
4dans le lieu de tes assemblées, l’adversaire a rugi
et là, il a planté ses insignes.

5On les a vus brandir la cognée,
comme en pleine forêt, *
6quand ils brisaient les portails
à coups de masse et de hache.

7Ils ont livré au feu ton sanctuaire,
profané et rasé la demeure de ton nom.
8Ils ont dit : « Allons ! Détruisons tout ! »
Ils ont brûlé dans le pays les lieux d’assemblées saintes.

9Nos signes, nul ne les voit ;
il n’y a plus de prophètes ! *
Et pour combien de temps ?
Nul d’entre nous ne le sait !

Psaume : 73 - II

10Dieu, combien de temps blasphémera l’adversaire ?
L’ennemi en finira-t-il de mépriser ton nom ?
11Pourquoi retenir ta main,
cacher la force de ton bras ?

12Pourtant, Dieu, mon roi dès l’origine,
vainqueur des combats sur la face de la terre,
13c’est toi qui fendis la mer par ta puissance,
qui fracassas les têtes des dragons sur les eaux ;

14toi qui écrasas la tête de Léviathan,
pour nourrir les monstres marins ;
15toi qui ouvris les torrents et les sources,
toi qui mis à sec des fleuves intarissables.

16A toi le jour, à toi la nuit,
toi qui ajustas le soleil et les astres !
17C’est toi qui fixas les bords de la terre ;
l’hiver et l’été, c’est toi qui les formas.

18Rappelle-toi : l’ennemi a méprisé ton nom,
un peuple de fous a blasphémé le Seigneur.
19Ne laisse pas la Bête égorger ta Tourterelle,
n’oublie pas sans fin la vie de tes pauvres.

20Regarde vers l’Alliance : la guerre est partout ;
on se cache dans les cavernes du pays.
21Que l’opprimé échappe à la honte,
que le pauvre et le malheureux chantent ton nom !

22Lève-toi, Dieu, défends ta cause !
Rappelle-toi ces fous qui blasphèment tout le jour.
23N’oublie pas le vacarme que font tes ennemis,
la clameur de l’ennemi, qui monte sans fin.

Parole de Dieu : Jl 2, 17

Entre le portail et l'autel, les prêtres, ministres du Seigneur, iront pleurer et diront : "Pitié, Seigneur, pour ton peuple, n'expose pas ceux qui t'appartiennent à l'insulte et aux moqueries des païens !"

Répons

V/ Crée en moi un cœur pur, ô mon Dieu,
renouvelle et raffermis au fond de moi mon esprit.

Oraison

Ne nous prive pas de ta grâce, Dieu fidèle : qu’elle nous consacre à ton service et nous assiste toujours.