Lectures de la messe

Première lecture

« Elle est venue, l’heure de la moisson, car la moisson de la terre se dessèche » (Ap 14, 14-19)

Lecture de l'Apocalypse de saint Jean

Moi, Jean,
    j’ai vu :
et voici une nuée blanche,
et sur cette nuée, quelqu’un siégeait,
qui semblait un Fils d’homme.
Il avait sur la tête une couronne d’or
et, à la main, une faucille aiguisée.
    Un autre ange sortit du Sanctuaire.
Il cria d’une voix forte à celui qui siégeait sur la nuée :
« Lance ta faucille et moissonne :
elle est venue, l’heure de la moisson,
car la moisson de la terre se dessèche. »
    Alors, celui qui siégeait sur la nuée
jeta la faucille sur la terre,
et la terre fut moissonnée.


    Puis un autre ange sortit du Sanctuaire qui est dans le ciel ;
il avait, lui aussi, une faucille aiguisée.
    Un autre ange encore sortit, venant de l’autel ;
il avait pouvoir sur le feu.
Il interpella d’une voix forte
celui qui avait la faucille aiguisée :
« Lance ta faucille aiguisée,
et vendange les grappes de la vigne sur la terre,
car les raisins sont mûrs. »
    L’ange, alors, jeta la faucille sur la terre,
il vendangea la vigne de la terre
et jeta la vendange dans la cuve immense de la fureur de Dieu.


            – Parole du Seigneur.

Psaume

(Ps 95 (96), 10, 11-12a, 12b-13ab, 13bcd)

R/ Il vient, le Seigneur,
il vient pour juger la terre.
(cf. Ps 95, 13)

Allez dire aux nations : « Le Seigneur est roi ! »
Le monde, inébranlable, tient bon.
Il gouverne les peuples avec droiture.

 

Joie au ciel ! Exulte la terre !
Les masses de la mer mugissent,
la campagne tout entière est en fête.

 

Les arbres des forêts dansent de joie
devant la face du Seigneur, car il vient,
car il vient pour juger la terre.

 

Le Seigneur vient pour juger la terre.
Il jugera le monde avec justice,
et les peuples selon sa vérité !

Évangile

« Il n’en restera pas pierre sur pierre » (Lc 21, 5-11)

Alléluia. Alléluia.
Sois fidèle jusqu’à la mort, dit le Seigneur,
et je te donnerai la couronne de la vie.
Alléluia. (Ap 2, 10)

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    comme certains parlaient du Temple,
des belles pierres et des ex-voto qui le décoraient,
Jésus leur déclara :
    « Ce que vous contemplez,
des jours viendront
où il n’en restera pas pierre sur pierre :
tout sera détruit. »
    Ils lui demandèrent :
« Maître, quand cela arrivera-t-il ?
Et quel sera le signe que cela est sur le point d’arriver ? »
    Jésus répondit :
« Prenez garde de ne pas vous laisser égarer,
car beaucoup viendront sous mon nom,
et diront : “C’est moi”,
ou encore : “Le moment est tout proche.”
Ne marchez pas derrière eux !
    Quand vous entendrez parler de guerres et de désordres,
ne soyez pas terrifiés :
il faut que cela arrive d’abord,
mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »


    Alors Jésus ajouta :
« On se dressera nation contre nation,
royaume contre royaume.
    Il y aura de grands tremblements de terre
et, en divers lieux, des famines et des épidémies ;
des phénomènes effrayants surviendront,
et de grands signes venus du ciel. »


            – Acclamons la Parole de Dieu.